mercredi 25 mars 2020

Conférences en ligne "La vie qui nous anime"





En partenariat avec nos amis, Didier Thiellet de La pratique de l'instant, Ramatara et Yvan de l'écolieu Ô saveur de l'instant, ainsi que Gabriel Huot.


A travers une série de conférences en ligne, de mars à juin, découvrez les différentes pratiques de femmes et d’hommes animés par l’écoute du vivant, une recherche personnelle, pour un partage commun.


Inscription au préalable par mail sur demande pour recevoir le code d'accès pour la web conférence - l'inscription est gratuite mais, les personnes qui s'inscrivent sont priées d'honorer leur demande ! Merci par avance de votre compréhension.


 Voici le programme avec les animateurs et les thèmes :
  • Nicolas, le 30/03 à 18h - Vie et Survie en Nature
L'éventail s'ouvre sur une multitude d'approches, de la vie avec la nature, aux premiers secours en passant par les techniques des premiers hommes nomades, le tout forme un terreau d’expériences pour apprendre et comprendre l'humain, la nature, le vivant.
  • Émilie, le 7/4 à 18h – L’intérêt des plantes sauvages dans la vie quotidienne
Les plantes sauvages poussent partout et tout autour de nous, elles nous accompagnent au quotidien, bien souvent à notre insu, elles nous apportent pourtant énormément, et à de nombreux points de vue…
  • Didier, le 16/4 à 18h - La structure de survie et le vivant
La survie est une mécanique conditionnée à la protection et à la défensive. Le vivant en même temps contient cette survie et à la fois la dépasse. Quel est le jeu entre les deux ?
  • Gabriel, le 21/4 à 18h - La lacto fermentation et le vivant
Je vous invite à découvrir comment le monde microscopique nous rend service à travers la fermentation, j’aborderai plus particulièrement la lacto-fermentation. La vie présente partout autour de nous et en nous est fascinante. En prendre conscience ouvre des portes sur l’humilité, la coopération et l’acceptation de ce qui est.
  • Didier, le 27/4 à 18h – Le laisser-faire intérieur
Le vivant se compose de 15 niveaux ou 9 dimensions. Ces niveaux ou dimensions communiquent entre eux. Des bugs peuvent se produire de niveaux en niveaux dans cette communication. Le laisser-faire épure ces bugs intérieurs.
  • Yvan, le 4/5 à 18h - Partage d’expérience sur la mise en place d’un éco lieu en permaculture
  • Didier, le (date à venir) Les diverses facettes de l’ego
  • Nicolas, le 18/5 à 18 h - La fasciapulsologie
  • Didier, le (date a venir) Du Moi-je au Je
  • Ramatara, le 3/6 à 18h - La voix et l’écoute
  • Didier, le 15/6 à 18h - Expérimenter la méditation de l’état sans état
  • Didier, le 22/6 à 18h – L’école du vivant


Cueillir les plantes sauvages de son jardin 2/2

Après les plantes, découvrez quelques fleurs comestibles de votre jardin !

 

Les fleurs début de printemps

Primevère officinale ou "coucou"







Les fleurs de primevères (Primula sp.) décorent agréablement vos plats et ont une saveur délicate, retrouvez plus d'informations sur cet article.











Violette odorante


Les tapis de violettes (Viola sp.) ne vous laissent pas indifférents, vous pouvez les consommer ainsi que leurs feuilles qui contiennent des mucilages... en savoir plus.









Cardamine des prés



Et pour donner du peps à vos salades avec un peu de piquant, ne manquez pas la cardamine des prés (Cardamine pratensis)! Elle pousse en colonies, vous ne pourrez pas la manquer ! En savoir plus.








Les inflorescences et les feuilles de pâquerettes (Bellis perennis)se consommes tout l'année, mais on en trouve il est vrai beaucoup au printemps... Laissez-vous surprendre par leur saveur... ! 

Quelques idées de recettes avec les plantes du jardin sur cet article




lundi 23 mars 2020

Cueillir les plantes sauvages de son jardin 1/2


Tartine du jardin
Tartinade de lierre terrestre avec ses fleurs comestibles



Le printemps est propice à certaines jeunes pousses, mais on peut cueillir certaines plantes toute l'année ! 
J'adore le début du printemps, car on peut retrouver des plantes de fin d'hiver et les jeunes pousses de printemps...
Redécouvrez votre jardin et sa richesse ! 
Tout d'abord quelques conseils pour faire de bonnes cueillettes dans une série d'articles  dont le premier ici : Cueillir les plantes sauvages mode d'emploi 1/3.


Les plantes d'hiver et de début de printemps : 

Cardamine hirsute
Cardamine hirsute



Vous retrouverez la Cardamine hérissée ou cressonnette (Cardamine hirsuta) un peu partout dans votre jardin, en plus elle a la bonne habitude de se resemer très facilement ! A consommer en salade pendant tout l'hiver et le printemps, cette cousine du chou est une très bonne comestible !



mâche sauvage unis vers nature
Mâche sauvage

 
Vous rencontrerez peut-être aussi  de jeunes pousses de mâche ou doucette (Valerianella sp.) dont on ne vante plus les mérites... Elle est plus tendre et savoureuse que celle du commerce...
















Les plantes qu'on trouve toute l'année ou presque


rosette de pissenlit
Pissenlit

Même si on préfère généralement manger les jeunes pousses de pissenlit (Taraxacum officinale) au printemps car elles sont plus douces à déguster, on peut pourtant le consommer toute l'année, que ce soit en salade, en soupes, ou ajouté à votre poêlée de légumes, plus d'informations sur cet autre article.



ortie brûlante unis vers nature
Ortie brûlante

 


Les orties (Urtica sp.) sont visibles toute l'année en dehors des périodes de gel, et leurs jeunes pousses sont très très riches en minéraux, ne vous en privez pas, mais consommez la avec parcimonie !
Toutes les informations sur cet article.


plantain lancéolé unis vers nature
Plantain lancéolé



Les plantains (Plantago sp.) aiment les sols tassés et vont donc aimer pousser dans votre jardin là où vous allez souvent. Ils se reconnaissent par les caractères suivants : 

grand plantain - plantago major unis vers nature
Grand plantain

  • Leurs feuilles poussent en rosette, c'est à dire qu'elles sont au sol et parent toutes du même endroit
  • Leurs nervures sont parallèles au centre de la feuille et se rejoignent en haut et en bas
  • Leurs fleurs poussent sur une tige sans feuilles et forment une sorte d'épi






plantain lancéolé fleurs - plantago lanceolata
Inflorescences de plantain lancéolé




Il existe plusieurs sortes de plantains, mais les principales sont le grand plantain (Plantago major) et le plantain lancéolé (Plantago lanceolata). 
Ils se dégustent en salade, ajoutés, aux pestos, dans des quiches...


lierre terrestre unis vers nature
Lierre terrestre




Le lierre terrestre (Glechoma hederacea) se remarque plus au printemps par ses beaux tapis de fleurs violettes dans les endroits ombragés du jardin, près d'une haie, au pied d'un arbre... Ses feuilles sont dentées et ont soit la forme d'un haricot ou d'un cœur. Sa saveur aromatique se marie très bien dans les salades ou à un fromage frais. A ne pas confondre avec le lierre grimpant (Hedera helix) qui est toxique... C'est celui qui pousse le long des arbres et dont les feuilles épaisses et brillantes persistent en hiver et dont les fruits bleu foncés régalent les oiseaux en hiver.










Pimprenelle - Poterium sanguisorba unis vers nature
Petite pimprenelle


Les rosettes de la petite pimprenelle (Poterium sanguisorba) font de belles touffes dans les prairies, ses petites feuilles délicates sont composées de folioles ovales et dentées. Au froissement, elles dégagent une odeur caractéristique de concombre. Elles s'utilisent dans les salades, et avec du fromage frais, ou dans les pestos.  







Découvrez quelques fleurs de printemps comestibles dans un second article

Et quelques idées de recettes avec les plantes du jardin ici !