mercredi 11 octobre 2017

La ronce, plante aux vertus cachées





ronce commune, rubus fruticosa, mures, vannerie sauvage de ronce, bushcraft, alllumer feu
Ronce commune ou Rubus fruticosa


Au même titre que l'ortie, la ronce est souvent dénigrée, pourtant, c'est aussi une plante riche en usages: comestible, médicinal, vannerie, tinctorial, confection de cordelette, drille pour le feu (technique hand drill),...

La ronce commune (Rubus fruticosus) et le genre Rubus sp. en général, qui comprend également les framboises, sont des plantes largement présentes sur notre territoire. Il en existe d'ailleurs de nombreuses espèces que nous nommons indifféremment ronce et parfois à tort murier, par rapport à leurs fruits, les mûres qui ressemblent à ceux des muriers mais qui sont des arbres très utilisés pour l'ornementation (Morus sp.).

Identifier les ronces


Les ronces ont la particularité de former des lianes aux aiguillons acérés, des variétés sans aiguillons sont parfois cultivées. 
Elles forment rapidement de gros buissons denses qui sont les prémisses d'une jeune forêt.
Chaque année de nouvelles lianes se forment qui ne fructifient qu'au bout de la deuxième année. 
Ses feuilles sont composées de 5 à 7 folioles finement dentées, elles prennent une une belle rouge grenat à l'automne avant de tomber. 
Les fleurs sont composées de 5 pétales blanc rosés. 
Ses fruits sont des polydrupes généralement noires à maturité et très sucrés. On peut parfois trouver des mûres de couleur bleutée, mais peu sucrées dans les sous-bois (Rubus caesius), ou une autre espèce aux fruits rouges, en montagne (Rubus saxatilis).


rubus saxatilis, ronce des rochers, identifier ronce
Rubus saxatilis

Une plante utile? 


Si on connaît bien les ronces pour leurs fruits qui sont largement consommés dans divers desserts ou boissons, on les connaît moins bien pour leurs caractéristiques médicinales.

  • Les feuilles de ronce sont en effet riches en tanins ce qui les rend efficaces contre les angines et la diarrhée en infusions et gargarismes.
  • Les toutes jeunes feuilles peuvent également être consommées à la sortie de l'hiver, mais elles deviennent vite très astringentes. 
  • Les rameaux étaient autrefois utilisés pour teindre les textiles en de beaux gris et noirs, et les fruits donnaient de belles teintes roses à bleues.  
  • Les lianes de ronce peuvent aussi être utilisées en vannerie sauvage pour réaliser de jolis paniers et corbeilles. 
  • Mais également, une fois sèches (et bien droite) de très bonnes drilles pour le feu par friction à la main (hand drill). 
  • Pour allumer un feu, la moelle bien sèche tient très bien la braise en brulant comme de l’encens, elle peut donc servir de succédané d'amadou. La fibre qui entoure la moelle, quant à  elle, raclée en fins copeaux peut servir de cœur de nid.
  • Les aiguillons interviennent dans la confection d'hameçons de survie et la fibre comme base pour tresser des cordelettes.
  • Les ronciers sont de plus de très bons gites pour de nombreux animaux et insectes, par exemple le bombyx de la ronce. 
  • Les ronces sont aussi des végétaux précurseurs dans la formation de forêts car elles protègent les jeunes pousses d'arbre des broutages. 


bombyx de la ronce, ronce usages
Chenilles de bombyx de la ronce