vendredi 14 avril 2017

10 trucs et astuces en randonnée bivouac et survie…



truc, astuces, randonnee, bivouac, survie, couverture survie, duc tap,


Des fois, il suffit de pas grand-chose pour rendre une randonnée et un bivouac vraiment sympas. Les petits trucs et astuces qui suivent sont là pour ça, se simplifier la vie pour profiter au mieux de ces bon moments.

  1. Les cordelettes et nœuds préparés sur le poncho, le tarp et la couverture de survie pour des abris montés en 2 minutes et une bonne organisation. Être efficace !
  2. Un brassard de vélo pour se signaler la nuit … quand on rentre, au bord d’une route, mais aussi pour retrouver plus facilement son campement avec une frontale ou encore bien marquer les fils de tarp et de tente…
  3. Une poupée sur un tarp ? Non non, pas au feutre indélébile. C’est le nom d’une méthode pour attacher une cordelette à une bâche quand il n’y a pas d’œillet. Mettre un petit caillou (lisse), une boule de terre, de mousse, de feuilles mortes… à l’endroit où l’on veut fixer sa cordelette et faire passer le bout de bâche dans la boucle d’une demi-boucle gansée. C’est plus solide qu’un œillet ou qu’une boucle d’attache en sangle ;o
    survie, stage survie, poupee, tarp, cordelette, couverture survie
  4. Le duc tape « à tout faire »… petite astuce pour les rustines en duc tape des tarps et autre couverture de survie, découper en rond pour éviter que les coins se décollent ;o)
  5. L’élastique de chambre à air « à tout faire ». Comme des élastiques mais plus solide. Sert à attacher, mais aussi d’amortisseur sur un tarp quand il y a du vent… pour éviter de trop endommager la toile.
  6. Un trépied pour cuisiner. Trois grandes perches de bois mort reliées à un bout, une popote avec une anse et un système de crémaillère. C’est le top pour cuisiner au feu de bois.
  7. Une fourchette avec un rameau. Un item de moins à emporter… de plus, se confectionner quelques outils en bois sur le terrain c’est toujours bien agréable.
  8. Le zip lock carte. Il pleut ? Besoin de s’orienter ? Rien de tel qu’un grand zip lock ou autre sac de congélation pour abriter une carte IGN.
  9. Un mélange sel et bouillon cube en poudre. Un petit flacon en plastique où l’on range de quoi assaisonner les soupes et salades de plantes sauvages.
  10. Plantain « à tout faire ! ». Quelques feuilles de plantain (rincées à l’eau) font une bonne base pour une salade, soupe et autre pesto coupe faim en randonnée. Idéalement passées à l’eau bouillante puis broyées, ces feuilles feront un très bon antibactérien et arrêteront aussi le saignement des petites coupures grâce à leurs tanins astringents. 

stage survie, survie, plantes sauvages, nouriture sauvage, plantain, plantago


10 autres bonnes astuces de bivouac, randonnée et survie.