mercredi 29 mars 2017

Abri à insectes, buche percée et tiges


fabriquer; bricoler; nichoir; abri; insectes; osmis; osmie; syrphe; buche percée; tiges creuses; tiges à moelle; unisversnature jura;


Un nichoir à insectes aura plusieurs objectifs, celui de répondre à un manque d’habitat de ces hôtes indispensables bien sûr, surtout dans des zones où la nature est trop « propre » ou trop maitrisée, mais aussi comme objectif de pouvoir les observer et mieux comprendre leur rôle dans l’équilibre et le fonctionnement de la nature, comme la pollinisation, la décomposition des végétaux, mais aussi le bon fonctionnement de tout un cycle dont ils font partie.

Parmi les différents types d’abris à insecte qui existent, ici je vous propose un modèle très simple de buche à trous et tiges creuses et pleines pour syrphes, osmis, guêpes solitaires et bourdons.

Comment faire?


Il vous faudra un quart de buche (préférez des bois de feuillus), deux bouts de planchette et six vis pour fixer le tout. Enfin des tiges creuses et pleines comme :

Tiges creuses :

  • Berce
  • Renouée…
  •  Clématite
  • Canne de Provence
  • Bambou

Tiges pleines :

  • Ronce
  • Sureau
  • Fusain
  • Framboisier

Comme d’habitude, une belle photo comme modèle vaut mieux qu’un long discours.

nichoir; abri; insectes; osmis; osmie; syrphe; buche percée; tiges creuses; tiges à moelle;


A la différence des nichoirs à oiseau, ceux à insectes peuvent être réalisés avec du bois moins épais et de qualité moindre. On peut aussi faire de la récup sur des palettes déclassées par exemple, mais attention, on veillera à ce que dans tous les cas, le bois ne soit pas traité, à ce propos, on ne devra pas les huiler comme les nichoirs à passereaux, à la rigueur on pourra huiler le toit, mais surtout pas la bûche.

  1. Dans la buche effectuer des trous de diamètre compris entre 3 et 14 mm, mais attention ils ne traverseront pas la buche.
  2. Fixer les deux bouts de planchette et la buchette à l’aide des 6 vis
  3. Dans la partie du haut, y insérer les tiges creuses et les tiges à moelle en s’assurant qu’elles soient bien calées. Avec le temps (et suivant l’hygrométrie) elles peuvent se rétracter et bouger, n’hésitez pas à en rajouter. L’idéal est d’en utiliser de bien sèches.
  4. Enfin, vous pourrez fixer le nichoir sur un poteau, un mur de maison ou abri de jardin ou encore le suspendre à une branche ou un bout de charpente d’habitation.
  5. Si toutefois vous désirez les protéger, on pourra fixer de petites plaques de plastique (toujours de récup) sur le dessus, mais ce type de nichoir est facilement réalisable, il est donc amené à bien vieillir et être recyclé en garde-manger à xylophage et autres insectes décomposeurs.

Comment attirer des insectes ?


Un des problèmes souvent rencontré est tout simplement le fait que bon nombre de gens sont déçus d’avoir fabriqué, voir acheté un abri à insectes et que ce dernier se retrouve inoccupé d’année en années.
Il peut y avoir plusieurs raisons à cela, et comme souvent cela peut dépendre d’un ou plusieurs facteurs. Explorons donc ces différentes pistes qui favoriseront la venue de ces auxiliaires dans nos abris mais aussi dans le jardin:


  • Un ou des lieux relativement protégés et favorables aux différents insectes avec une exposition sud-est ou sud-ouest, sud-est. Un petit conseil, favorisez plusieurs microclimats et adoptez ceux qui fonctionnent les mieux. Par exemple pour l’osmie, un lieu sec et protégé de l’humidité et du vent leurs conviendrait mieux, prenez exemple sur nos fameux trous d'aération de fenêtres.
  • Un jardin exempt de traitements chimiques.
  • Un compost
  • Des abris pas trop « neufs », en effet les insectes adorent le vieux bois et sont visiblement moins friands des résineux.
  • Des nichoirs à insectes sans peinture ni vernis ou autre traitements.
  • Un jardin et potager fleuris, mais aussi des plantes endémiques du milieu.
  • Un jardin un peu fouilli, avec des zones d’herbes hautes, des vieux tas de bois… Mais pas trop, sinon vos nichoirs auront trop de concurrence (eh oui le premier rôle d’un nichoir est de répondre à une carence d’abris naturels).
  • Un point d’eau tel que soucoupe pour les oiseaux, mais aussi mare ou simplement une flaque d’eau.
  • Une zone chaude et sèche avec du sable.

Bonnes réalisations ;o)

Osmie, osmies fenêtre, abri, nichoir insectes, abeille solitaire
Osmie dans un trou d’aération de porte.