mardi 2 août 2016

Carotte sauvage ou Petite Ciguë, comment bien les différencier


Carotte sauvage contre petite ciguë stages plantes sauvages Jura


La carotte sauvage et la petite ciguë peuvent facilement se retrouver dans des endroits similaires, elles aiment des terrains semblables. Si pour les botanistes initiés la confusion n'est pas possible, pour les néophytes, la ressemblance peut donner lieu à des erreurs. Mais vous allez vite voir qu'il est facile de ne pas se tromper! 



Un peu de botanique!


Ces deux plantes sauvages appartiennent à la famille des Apiacées (ex famille des Ombellifères) comme bon nombre de nos légumes ou plantes aromatiques cultivés, comme le fenouil, l'aneth, le céleri, carotte cultivée...

La carotte sauvage


Daucus carota serait l'ancêtre de nos carottes, même si les variétés actuelles ont été importées d'Asie. Elle est très présente dans les prairies et s'invite dans nos jardins, dans les prairies et coteaux. Elle aime les sols frais. Elle est généralement bisannuelle, mais sur les sols souvent fauchés ou pâturés, elle peut perdurer plus longtemps.
Toute la plante est comestible, de la racine que l'on consomme avant l'apparition des tiges florales en automne ou au printemps, aux feuilles ainsi que les fruits très aromatiques. 

La petite ciguë


Aethusa cynapium est également appelée faux persil, mais la confusion semble moins évidente. Elle aime les sols frais et est annuelle ou bisannuelle. Elle est assez fréquente dans les jardins, les décombres et les bois dans toute la France excepté dans la région méditerranéenne.
Toute la plante est toxique, l'aethusine, un alcaloïde et l'aethusanol qu'elle contient peuvent provoquer des sensations de brûlures dans la bouche, des vomissements, des diarrhées, des maux de tête et d'autres complications pouvant conduire à la mort. Il faudrait quand même en consommer d'énormes quantités pour en arriver là, 15kg de plante peuvent tuer une tête de bétail!


Ne pas les confondre pas à pas

 

Les tiges

 Les tiges sont crénelées pour les deux plantes, mais chose importante:

tige petite ciguë stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
Les tiges de la petite ciguë sont bien lisses, parfois veinées de rouge




tige carotte sauvage stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
Tiges bien poilues de la carotte
la petite ciguë est glabre (sans poils, lisse), elle peut être veinée de rouge, 














alors que celle de la carotte est velue. Les poils ont toutefois tendance à se raréfier sur les tiges florales, mais ils sont toujours présents.













 

 

 

Les feuilles


feuille petite ciguë stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
Feuille 3 fois découpée de la petite ciguë

feuille carotte sauvage stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
Feuille découpée de nombreuses fois de la carotte
Les feuilles de la petite ciguë sont divisées 3 fois, elles sont ciselées, et ont une forme générale triangulaire Le dos des feuilles a des reflets brillants.















Celles de la carotte sont découpées de nombreuses fois et ont une forme globale plus ovale.





 

 

 

Les inflorescences

 

fleurs petite ciguë stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
Bractéoles bien visibles sous les ombellules de la petite ciguë

fleurs petite ciguë stages plantes sauvages Franche comté bourgogne


fleurs carotte sauvage stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
Bractées et bractéoles en dessous de l'ombelle et des ombellules de carotte
fleurs carotte sauvage stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
L'inflorescence de la petite ciguë est une ombelle composée d'environ 5 à 12 ombellules avec des fleurs petites au centre et plus grandes à la périphérie. Il y a entre 3 et 5 petites feuilles fines et pointues (linéaires), à la base des ombellules, ce sont les bractéoles.















Celle de la carotte est une grande ombelle composée de 20 à 40 rayons. Une fleur pourpre est souvent présente au centre de l'ombelle. Les bractées sont bien visiblesà la base de l'ombelle et à la base de chaque ombellule (bractéoles).

 

 

 

 

 

 

 

 

fleurs carotte sauvage stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
Belle fleur pourpre au centre de l'inflorescence de carotte

 

 

Les infrutescences et les fruits


fruits petite ciguë stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
Infrutescence plane avec nombreux fruits glabres et côtelés de la petite ciguë




L'infrutescence de la petite ciguë est assez plane, ses fruits sont de petits akènes glabres et rainurés.











fruits carotte sauvage stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
Petit "nid" de fruits de carotte






Pour la carotte, l'infrutescence ressemble à un petit nid, les fruits sont de petits akènes fortement poilus et qui dégagent une odeur aromatique, mais à ce stage, pas besoin de l'odeur pour différencier les deux plantes!

fruits carotte sauvage stages plantes sauvages Franche comté bourgogne
Fruits nombreux et très poilus de carotte


L'odeur?


Comme je le dis souvent à mes stagiaires, l'odeur ne peut pas être le critère déterminant. Nous avons chacun un odorat différent, l'odeur d'une plante peut varier en fonction de sa maturité, de son exposition, du terrain où elle a poussé, si elle a été drainée... Théoriquement, la carotte sauvage sent la carotte et la ciguë a une odeur neutre a désagréable. De plus le nez peut être parasité par d'autres odeurs environnantes.


stages, formation, weekend, plantes sauvages, immersions, survie, jura, ain, bourgogne