mercredi 23 mars 2016

Le pissenlit, généreux en toute saison



Cuisine pissenlit, identification, rosette, fleurs stage plantes sauvages Jura
Rosette pissenlit avec son inflorescence


Trésor ou peste pour les jardiniers, mauvaise herbe dans les pelouses, le pissenlit n'en est pas moins une véritable panacée à tous les étages.


Un peu de botanique


Le pissenlit (Taraxacum officinale) fait partie de la grande famille des astéracées (anciennement composées) qui regroupe les laitues, les pâquerettes et marguerites mais aussi les artichauts, topinambours et autres salsifis...
Il va sans dire que les plantes de cette famille se retrouvent souvent dans notre assiette!
On reconnaît facilement le pissenlit par ses rosettes (feuilles en cercle au ras du sol) de feuilles dentées et allongées qui peuvent atteindre 30 centimètres lorsqu'elles sont dans un milieu favorable. Il préfère les milieux humides et drainés.

Cuisine pissenlit, identification, fleurs stage plantes sauvages Jura

Cuisine pissenlit, identification, fleurs, ligules, stage plantes sauvages Jura
Ligules de pissenlit épanouies




Ses fleurs linéaires appelées ligules sont regroupées en capitule au sommet d'une tige. Et oui, cueillir "une fleur" de pissenlit, équivaut à cueillir un bouquet de fleurs!





Cuisine pissenlit, identification, fruits, pappus, stage plantes sauvages Jura
Infrutescence de pissenlit






Les fruits sont de petits akènes surmontés d'une aigrette soyeuse appelée pappus que nos enfants aiment souffler. Leur mode de propagation est d'ailleurs très efficace!










Lorsque l'on coupe un pissenlit, un latex blanc et tachant s'échappe. 


En cuisine, des fleurs à la racine


Les fleurs

 

On peut consommer les fleurs telles quelles dans les salades, ou en confectionner des confitures (cramaillotte en Franche-comté), des vins... 

 
Cuisine pissenlit, identification,ligules, fleurs, stage plantes sauvages Jura
Préparation des fleurs de pissenlit pour la cuisine

Les feuilles

 

Jeunes ou vieilles, elles se consomment en salade, bien sûr, mais les feuilles plus âgées peuvent être ajoutées dans les soupes auxquelles elles donneront une très bonne onctuosité.


Les racines

 

Hé oui, on peut consommer les racines de pissenlit de son vivant! Il faut préférer les racines les plus charnues. On les récolte plutôt quand la végétation est au repos. Elles sont très bonnes cuites à la vapeur, et ont une saveur qui rappelle celle de l'artichaut, ou de l'endive. Elles sont plus ou moins amères selon les sujets. 

Cuisine pissenlit, identification,racines pissenlit, stage plantes sauvages Jura

Cuisine pissenlit, identification,racines pissenlit, stage plantes sauvages Jura

Petite idée de recette pour les déguster:
1) Peler les racines ou les gratter pour éliminer la peau superficielle et les radicelles (petites racines)
2) Les émincer finement et les faire dorer à la poêle dans un peu d'huile d'olive
3) Ajouter une pincée de sucre pour noyer l'amertume
4) En fin de cuisson ajouter un peu de sauce de soja pour déglacer. Voilà! C'est prêt!


Cuisine pissenlit, identification,racines pissenlit, stage plantes sauvages Jura
Racines de pissenlit dorées accompagnées d'une salade... de pissenlits!

Vous pouvez les servir en accompagnement de céréales, d'une viande ou d'un poisson.


Ses vertus


Le pissenlit est dans son ensemble très riche en antioxydants. Il contient beaucoup de Vitamine A, de la vitamine C, B1, B2 et PP. Il est doté de nombreux minéraux: Calcium, Phosphore, Fer, Potassium, Magnésium. Il est tonique, dépuratif, diurétique, stomachique et cholagogue. 
Il est donc très utile pour se décrasser après l'hiver.
En outre, la racine de pissenlit contient de l'inuline un sucre toléré par les diabétiques qui a l'inconvénient de provoquer des gaz intestinaux, et du caoutchouc!


stages, formation, weekend, plantes sauvages, immersions, survie, jura, ain, bourgogne