lundi 27 juillet 2015

Filtre à eau Mini Sawyer







Depuis quelques mois je teste la Mini Sawyer pour filtrer de l’eau lors de mes balades.
Comme d’habitude je l’ai bidouillée pour l’optimiser. Au final, moi qui ne suis pas fan de matos, d’ailleurs on en parle très peu sur le blog, pour nous le savoir-faire étant bien plus important. Mais là, ce filtre à eau vaut quand même un article. 
Il faut dire que filtrer jusqu’à plus de 300 000 litres (donnée fabricant, faudra voir à la longue) avec un produit low tech d'une facilité et simplicité déconcertante pour une vingtaine, trentaine d’euros, ce n’est pas du luxe !
Par rapport à d'autres pailles filtrantes, on aura une capacité bien supérieure. Et malgré le très bon retour sur les pompes  filtrantes de Katadyn, conseillées par l'un de nos amis Julien Leblay qui en a utilisées dans ses périples à vélo à travers le monde (voir son site sur la page liens)
La Mini Sawyer reste toutefois plus petite et plus économique...


Petit rappel sur l’eau en balade…bushcraft et survie.

Comme vous l'avez lu dans l'article La règle des 3 en survie… Mais pas que! l'eau est capitale et peut très vite aggraver la situation en cas de pépin. On donne souvent le moyen mnémotechnique "on survie 3 jours sans eau", c'est une moyenne bien sûr, mais en réalité, on ressent très vite les effets de ce manque vital (fatigue, irritabilité, crampe, langue et yeux qui sèchent, problèmes de concentration, problèmes de thermorégulation,...).
Comme d'habitude, la prévention et l'anticipation est de rigueur, surtout qu'en dehors des zones habitées où il est facile de se procurer de l'eau (chez l'habitant, au cimetière,...), en plein nature, si l'on n'a pas repéré les points d'eau fiable sur une carte, trouver de l'eau n'est pas toujours si simple et la rendre potable est encore un autre défi couteux en énergie...



Présentation de la Mini Sawyer avec mon kit eau de survie

Bon, les kits évoluent jusqu’à un certain point, mon kit feu de survie ne bouge plus depuis quelque temps (bien plus d’un an et demi...). Mon kit eau arrive à quelque chose de pas mal, on verra dans le temps.


Le kit se compose d'un sac milbank maison, une gourde souple, la Mini Sawyer et son préfiltre, une seringue 30ml et des Micropur fort DCCNA.

A la journée ou sur plusieurs jours, je complète par une Guyot Design et une ou deux gourdes (ou bouteilles d'eau).

La Mini Sawyer est un produit américain qui est issu de la technologie utilisée dans le monde hospitalier pour réaliser des dialyses. A l’intérieur du tube, le filtre se compose d’une multitude de tuyaux en « u » percé de micro trous servant à filtrer l’eau.
La Mini Sawyer fait environ 40 g pour 5 cm / 12,5 cm. Bref, elle tient dans la main ou une poche, et se fait oublier. Ajoutez-y une gourde souple et cela suffit !
La Mini Sawyer filtre très bien les parasites, bactéries et protozoaires, par contre, les polluants chimiques et  virus ne seront pas tous arrêtés.



Articles supplémentaires du commerce et customisation perso (DIY).


Alors, pour être franc, le filtre seul se suffit à lui-même, on y ajoute une bouteille de récupération pour stocker l’eau à filtrer et c'est tout.
J’ai essayé leurs adaptateurs et j’ai été dessus, autant le filtre est au top, autant le reste ne vaut pas le coup. Enfin, cela vient peut être des tuyaux de raccord utilisés. A l'origine, je voulais y incorporer un filtre à charbon, pour diminuer les polluants chimiques, l'odeur et le goût de l'eau. Les tests effectués ne m'ont pas convaincus, le matériel devenait trop encombrant, trop "bricolé", donc perte d'un outil simple, solide, etc...Malgré l'efficacité du filtre à charbon actif (un katadyn).

Étant assez soigneux de mon matériel, je me suis customisé par contre un pré-filtre pour ne pas trop encrasser la Mini Sawyer. Simplement deux bouchons 2,8 cm percés et collés ensemble. Sur l’un des bouchons, un entonnoir avec un goulot de bouteille, et sur l’autre, la gourde souple.
Très pratique, l’entonnoir permet en plus d'y ajouter le pré-filtre et de remplir la gourde souple plus facilement.



Pré-filtre démonté, un goulot 28mm découpé, du filtre à aquarium et deux bouchon percés collés ensemble.



Comment utiliser la Mini Sawyer.


Le tout en images !

Ici à gauche la gourde souple avec le pré filtre et à droite, le montage avec la Mini Sawyer.




1, Avec une seringue 30ml, je récupère de l'eau, la plus clair et courante possible. Système très pratique, 30ml c'est l'idéal, ni trop gros ni trop petit. L'eau n'est presque pas troublée.



2, Je remplace le pré filtre maison et installe la Mini Sawyer en respectant le sens du filtre (une flèche l'indique). Le tout est suspendu à un trépied, une branche, etc... Le filtre à gravité peut opérer seul maintenant. S'assurer que les gouttes tombent bien dans la gourde. Si le débit est faible, on peut l'amorcer un peu plus en comprimant la gourde souple.


3, La Mini Sawyer est un très bon filtre pour les parasites, protozoaires,  et bactéries, mais ne filtre pas tous les virus. En effet, le filtre est de l'ordre de 0,1 micron. Le risque est infime, mais par mesure de précaution, on peut ajouter à l'eau filtré de la Micropur forte DCCNA (Dichloroisocyanurate de sodium aussi appelé chlore libre!!) dosé adéquatement. Il en existe différents conditionnements, en cachets qui sont très pratiques pour une mini trousse de secours ou un kit de poche, ou liquide qui facilite le dosage. Vous pouvez également traiter avec l'Aquamira water treatement qui se trouve sous la forme de deux composants dans des flacons distincts à mélanger au moment de l'utilisation pour former du dioxyde de chlore.

4, Enfin, pensez à bien la reminéraliser et l'oxygéner.


L’entretien


Personnellement, je n’utilise pas leur seringue (grosse seringue fournie avec la Mini Sawyer), trop grosse, encombrante et lourde. Je fais simplement une sorte de « chiburi » comme en Iai dô !
Aller, pour les néophytes…




Une fois rentré, je le nettoie et le fait bien sécher avant de le ranger.


Voilà, je n’ai aucune subvention de la part de Sawyer, mais quand du matos vaut le détour, c’est à juste titre que l’on en parle.


N'oubliez pas, votre première maison (abri) c'est votre corps, votre première outil c'est votre corps, votre premier véhicule c'est votre corps, votre première gourde... c'est votre corps.
Pensez à boire régulièrement tout au long de la journée, votre corps vous remerciera!






lundi 6 juillet 2015

Boissons très rafraichissantes à base de plantes




Infusion plantes sauvages boissons rafraichissantes Recettes!!
MMMmmmmm!!!!!


Bon à savoir !


Pour commencer nous allons faire la chasse aux idées fausses, en effet, il est tellement agréable durant ces périodes estivales de se prélasser à l’ombre des tilleuls d’une placette dans une vielle ville tout en sirotant un soda ou de se délecter d’une bonne glace. Mais ne croyez pas vous désaltérer pour autant, le plaisir y est et c’est appréciable, cependant si vous voulez bien vous réhydrater, rien de tel que de boire de l’eau ! Si possible fraiche ou à température ambiante, mais pas glacée, n’oubliez pas que votre corps tourne à 37,2°C. Boire glacé lui créé un choc, il dépense de l’énergie inutilement et cela peut causer des maux d’estomac.
Enfin, les boissons sucrées ou pétillantes sont diurétiques et vous déshydratent donc plus. Accompagnez-les tout simplement d’un verre d’eau…


C’est donc l’occasion de tester nos recettes rafraichissantes à base de plantes


Il vous suffit pour cela de faire infuser quelques feuilles de menthe fraiche (menthe bergamote, menthe aquatique,…) de thym citron, d’origan (attention il en faut peu), de gingembre confit, fleurs de lavande (juste un ou deux« grain » suffit), badiane, etc…

Laissez refroidir, stockez vos bouteilles au frigo ou ajoutez quelques glaçons au moment de servir et un zeste de citron. Voilà le tour est joué.

Sans sucre, sans eau gazeuse, ces préparations sont idéales pour bien vous réhydrater, de plus ces infusions sont plus facilement assimilables par le corps que l’eau en cas de déshydratation.


Idées de recette :


Dans un litre d’eau bouillante, faites infuser :
_2 à 4 feuilles de menthe et un peu de gingembre confit. Laissez refroidir et servez tel quel ou avec un peu de citron.

_1 feuille d’origan, de la badiane et du serpolet. Laissez refroidir avant de consommer.

_Quelques grains de lavande avec un brin de thym citron. Laissez refroidir et servez frais.

Enfin, pour les pressés, si vous n’avez pas le temps avant de partir en balade, ajoutez simplement de la badiane dans une bouteille d’eau froide, secouez de temps en temps, petit à petit le fruit va donner son goût à l’eau.



UnisVersNature recette plantes sauvages stages