vendredi 6 février 2015

Portrait de Françoise Palmier de W'Ane Loup, une passionnée de chiens loups et d'ânes



Nous avons rencontré Françoise lors d'un salon, et avons tout de suite adhéré à sa passion, voici donc son portrait et celui de son association W'Âne Loup:

Françoise lors d'une animation avec ses chiens-loups
 
Unis Vers Nature : Bonjour Françoise ! Qu’est-ce qui vous anime, vous fascine chez les loups et par extension les chiens-loups ?

Françoise Palmier : Bonjour, ce que je trouve fascinant, c’est de présenter au public leur mode de vie, les différences entre les races de loups de par le monde. Démystifier la mauvaise image du loup, le mythe du « méchant loup » à travers les contes amérindiens, bien différents des histoires populaires de chez nous.



U.V.N : Votre association W’âne loup, se compose de l’alliance de deux animaux, l’âne et le loup. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

F. P. : Le loup est un prédateur, c’est son rôle dans la chaîne alimentaire, au même titre que l’homme, c’est tout l’inverse des chevaux qui eux sont des proies. Pour sa part, l’âne a par contre un comportement de prédateur. Dans certains pays de l’Est et au Moyen-Orient, l’âne est utilisé comme un moyen de défense pour les troupeaux contre le loup. Il faut bien distinguer tout cela pour comprendre les choses.



U.V.N : Comment expliquez-vous alors ce lien pour W’Âne Loup ?

F. P. : L’âne et le loup sont liés par opposition et intimement dans le cycle proie prédateurs, même s’ils sont tous les deux en position de prédation. Deux passions « opposées » qui ne s’expliquent pas…



U.V.N : Quel est votre parcours, comment en êtes-vous venue à créer l’association W’Âne Loup ?

F. P. : J’ai toujours été passionnée par les chiens avec lesquels j’ai pratiqué plusieurs disciplines sportives, même en compétition, telles le canicross, l’obéissance, le mordant, le pistage… En travaillant auprès des chiens, on observe et étudie leurs comportements instructifs, ce qui nous rapproche du loup, le plus grand canidé sauvage et cousin de nos chiens. C’est auprès des chiens-loups descendants directs des loups, que l’on découvre le côté instinctif du canidé ce qui permet une approche plus réaliste du comportement canin.
Quant aux ânes, c’est une passion parallèle pour les équidés depuis l’enfance. Mon premier puzzle était une image d’âne gris dans une écurie pleine de paille !



U.V.N : Pouvez-vous nous parler maintenant un peu plus des ânes ?

âne, W'Âne Loup,
Deux des Ânes de W'ane loup prêts à balader les enfants

F. P. : C'est un animal passionnant et très attachant et qui a besoin de travailler. En ce qui concerne le pastoralisme, avec l’âne on ne rencontre pas le même problème de nourriture qu’avec un chien de berger où il faut venir lui apporter sa ration, l’âne mange avec le troupeau. Enfin, il passe partout (il est bien plus malin qu’un cheval) et affronte sans hésiter le prédateur.
Toutes ces qualités sont souvent méconnues du berger. Faire connaitre l’utilité de l’âne pour un berger pourrait être un des objectifs de W’Âne Loup.



U.V.N : Pour finir, quelles sont donc les actions de W’Âne Loup ?

F. P. : Bien sûr faire connaître au public et aux passionnés, les loups, les chiens loups et les ânes. Établir le lien entre les animaux, la nature, et la vie amérindienne autour d’un authentique tipi. 
Pour cela nous proposons des animations toute l’année, participons à des salons, nous intervenons dans les écoles, mais aussi lors des fêtes de Noël dans certaines communes et à la demande des particuliers, sur réservation pour des évènements spéciaux comme les anniversaires. Nous déplaçons animaux et décors.
Mais W’Âne Loup c’est bien plus que cela, c’est aussi de la rééducation canine et éducation comportementale, en groupe et individuelle. Des conseils sur l’entretien, la nourriture et les soins aux animaux.

Patrick et les chiens-loups, lors d'un salon

Le tipi pour découvrir la vie des amérindiens

U.V.N : Il faut dire aussi que vous n’avez pas que des ânes et des chiens loups !

F. P. : Nous souhaitons aussi faire connaître les amérindiens, la vie autour d’un authentique tipi et le tir à l’arc, établir le lien entre les animaux, la nature et la vie amérindienne. En effet, les tribus amérindiennes y vivaient en harmonie totale avant l’arrivée de « l’homme blanc ». 



U.V.N : Merci Françoise !

F. P. : Merki !





Egypt, le filleul d'Unis Vers Nature

Egypt est en cours de sociabilisation, il progresse de jour en jour...



L’association Unis Vers Nature a parrainé Egypt, si comme nous vous voulez soutenir l’association W’Âne Loup, afin de les aider, contactez Françoise ici :

Site internet : W'Ane Loup
Facebook: Ane Loup
Tél: 06-36-52-64-27