mercredi 8 octobre 2014

A la recherche des champignons d'automne


C'est le moment d'aller se promener en forêt pour observer les champignons!


Les champignons

Ils font partie intégrante de la vie sur terre, ils sont partout! Ils ne sont pourtant pas considérés comme des plantes. Ce sont des végétaux mais pas des plantes tout comme d'autres cousins les lichens.
Ils font en effet partie d'un règne bien à eux, le règne des Fungi. Ces végétaux non chlorophylliens ont un mode de vie bien à eux, avec des modes de reproductions très spécifiques. 
Une chose est sûre, sans champignons, la vie végétale ne pourrait pas exister car ils  sont indispensables à la vie de nos sols. 
Les champignons que nous consommons ne sont en fait que des sortes de fruits (les carpophores) qui viennent à la surface de la terre, mais la principale vie du champignon est sous terre, sous forme de filaments qui tressent des sortes de toiles partout sous nos pieds. Intéressons-nous toutefois à ces fameux carpophores qui déchainent tant de passions. 


Tous toxiques? 


Peut-être toxique, mais pas pour tout le monde!

Les champignons ont une réputation particulière car ils sont chaque année source d'empoisonnements plus ou moins sérieux. Sans tomber dans la psychose, et il en va de même que pour les plantes, il vaut bien entendu mieux cueillir un champignon que l'on a bien identifié. Rien ne vous empêche de rapporter chez vous des espèces inconnues, mais séparez-les du reste de votre cueillette pour éviter les contaminations. 
De plus, s'il existe des champignons très toxiques voire mortels, beaucoup n'ont vraisemblablement pas d'effets sur la santé, mais n'ont aucun intérêt culinaire. Il faut toutefois noter que certains champignons peu ou pas consommés n'ont fait l'objet d'aucunes études de toxicité et sont considérés à tort ou à raison comme inoffensifs. 


L'Automne une saison propice pour les champignons? 

L'automne est certes connu pour être propice aux champignons, mais ce n'est pas la seule saison de cueillette. Selon les espèces, le printemps pourra également être riche, mais certains champignons se plaisent également en été et même jusqu'au début de l'hiver! Les promenades en forêt peuvent donc être propices à la cueillette une bonne partie de l'année, même si ce sont les conditions climatiques qui en décident. 


Quelques espèces automnales comestibles faciles à identifier

N'étant pas moi-même une mycologue avertie, je regarde toujours à deux voire à trois fois avant de consommer un champignon nouvellement identifié. Je vous présenterai ici quelques champignons glanés cette année. 


La trompette des mort 

 

Tache de trompette des morts - Craterellus cornucopioides
Tache de trompette des morts - Craterellus cornucopioides


Parfois aussi appelée corne d'abondance, la trompette des morts (Craterellus cornucopioides) est à mon sens l'un des meilleurs comestibles que l'on puisse trouver. Elle se marie très bien aux viandes, mais fait également d'excellentes pizza forestières (on ne se refuse rien!). 
On la trouve généralement depuis la fin de l'été, parfois jusqu'à décembre en taches abondantes quand on a la chance de les trouver dans les bois de feuillus et de résineux en montagne. Sa poussée d'une année sur l'autre n'est pas toujours assurée.
Ce champignon a une forme d'entonnoir, le pied creux avec les bords évasés qui se rabattent vers l'extérieur. Sa couleur peut varier du noir au gris, voir brun très clair. Elle a un parfum très agréable. 

Trompette des morts, différentes maturité



Le pied de mouton

 

Tache de pieds de mouton - Hydnum repandum

Le pied de mouton  (Hydnum repandum) est souvent récolté indistinctement avec l'hydne rougissant (Hydnum rufescens). 

Hydne rougissant - Hydnum rufescens

Ils ont tous deux la caractéristique d'avoir des sortes de petits picots, des aiguillons sous le chapeau. Le pied de mouton a un chapeau toutefois beaucoup plus clair, jaune pâle que l'hydne rougissant qui sera plus sur les tons orangés. L'hydne rougissant aura des formes plus régulières plus rondes, alors que le pied de mouton pourra prendre des formes plus variables et sera souvent plus gros. 
On trouve souvent le pied de mouton sous forme de taches. Les deux espèces se trouvent 
généralement de début septembre à la fin décembre dans les bois de feuillus et de conifères.



La girolle

 

Girolle - Cantharellus cibarius

Girolle - Cantharellus cibarius vue de dessous


C'est pour moi toujours un plaisir et un émerveillement de trouver des girolles ou chanterelles (Cantharellus cibarius). Je trouve qu'elles ont une grâce naturelle. Elles sont de plus excellentes à consommer. La girolle peut se trouver dès juillet jusqu'en octobre-novembre dans les bois de feuillus et de résineux. Elle a une belle couleur tirant sur le jaune d’œuf et ses plis sous le chapeau décurrents sur le pieds. Ils sont semblables à des lamelles, mais sont plus espacés et fourchus. 


La chanterelle jaunissante


Colonie de chanterelles jaunissantes - Cantharellus lutescens
Une autre chanterelle moins connue est la chanterelle jaunissante (Cantharellus lutescens). Elle a les même plis que la girolle, quoique un peu moins décurrents, et son chapeau est ocre à brun alors que son pied reste dans les tons de jaune. Je les rencontre souvent sur des souches en colonies à partir de septembre jusqu'en décembre. Elle aime la présence de conifères pour s'épanouir. 



 











Petite cueillette!


 Ne manquez pas l'article sur le lactaire de l'épicéa, un autre comestible...



stage pantes sauvages jura