samedi 24 mai 2014

Les nichoirs 3/3 - Entretien et conseils

 

L'entretien.

Relevez vos nichoirs après les dernières nichées ou au plus tard avant la fin de l’automne et les premiers grands froids. Videz les de leurs nids, en effet, chaque année les couples d’oiseaux refont un nid, cela fait partie de leurs rituels. Nettoyez les de leurs éventuels parasites en passant un coup de chalumeau par exemple.

Entretien nichoir
Dépose et ouverture du nichoir

Contenu du nichoir, avec le nid
 et deux "sélections naturelles"
Finalement, il y avait 2 infortunés
et un œuf brisé dessous.





Passage au chalumeau pour détruire les parasites, puces, ...

Attention, en relevant vos nichoirs, ils peuvent être parfois occupés par des nids de frelon ou de guêpes. Cependant, vous pouvez faire aussi de drôles de rencontre, car la nature est opportuniste, un nichoir peut abriter un petit rongeur tel que loir, muscardin ou mulot, il arrive même que les gros nichoirs (comme ceux pour les rapaces) soient squatté par un écureuil ou une fouine. Une chauve-souris ou un autre oiseau peuvent avoir élu domicile dans un nichoir qui ne leur à pas été destiné à la base. Un conseil donc, examinez un peu à l'avance un nichoir, pour voir s'il n'y a pas d'activité "suspecte" pour décider par la suite d'intervenir ou non.

Ici, le revers du nichoir sert de support à un cocon.
Il sera déplacé en lieu sûr.

S’ils sont un peu humides, faites-les sécher dans un endroit sec, ventilé et à l’abri des pluies, avant l’inspection annuelle. Vérifiez qu’ils n’ont pas de problèmes d’étanchéité, remastiquez et réparez ceux qui en ont besoin. Enfin, passez une bonne couche d’huile pour l’entretien du bois si c'est nécessaire.




Entreposez-les pour que l’huile sèche bien, puis refixez-les à leur place pour offrir un abri durant les nuits froides d’hiver. Assurez-vous que le nichoir est solidement et durablement fixé. Une fois en place, bien avant les premiers beaux jours, ils pourront être repérés pour répondre au plus tôt aux nouvelles nichées.

Quelques derniers conseils :

Tout au long de l’année, surtout n’allez pas ouvrir ou trop approcher les nichoirs, laissez les passereaux tranquilles, sinon, vous risquerez qu’ils abandonnent nid et nichée.

Lors de la pose, ne garnissez pas les nichoirs, mais vous pouvez déposer ou laisser naturellement en place, mousse, longues herbes sèches, brindilles, plumes, bout de laine, etc…

Dans les jardins où la nature est un peu trop maitrisée, à l’image des flaques d’eau comblées, il peut être aussi intéressant de disposer un petit récipient, comme une soucoupe de pot de fleur avec un peu d’eau. L’eau de pluie la remplira régulièrement, et un peu de terre au fond peu aussi permettre à la sitelle, aux hirondelles, merles… ou même à certains insectes de réaliser un mortier  de boue pour leurs constructions. Enfin, durant les beaux jours, un récipient d’eau et un autre de sable permettra aux oiseaux de prendre un bon bain (sec ou humide) pour se nettoyer.

Mais attention, les récipients trop profonds peuvent être un piège, prévoyez une issue de sortie, comme pour les marres par exemple, une planche inclinée non glissante, une berge à pente douce ou quelques rochers judicieusement posés permettront à bon nombres d’animaux de sortir de l’eau sans affronter une paroi lisse et abrupte.

Les tonneaux ou autres récipients profonds pour récupérer de l’eau de pluie par exemple, seront couverts ou grillagés au-dessus, afin d’éviter que les oiseaux ne s’y noient.

Pour allez plus loin, suivez les conseils et nombreux plans de nichoir de Claude Lorpin, dont vous trouverez le site sur notre pages des liens ici!