dimanche 26 janvier 2014

Une pousse de fin d'hiver savoureuse : La cardamine hérissée





Cardamine hérissée - Cardamine hirsuta

La cardamine hérissée, une cousine du chou

Vous avez certainement déjà croisé cette petite plante au premier abord insignifiante. Au premier abord seulement, car lorsque vous apprendrez à la connaître, vous la verrez partout, et des idées de salades vous trotterons dans la tête!
La cardamine hérissée ou hirsute (Cardamine hirsuta) fait partie de la famille des brassicacées anciennement les crucifères.
Elle se trouve un peu partout dans des sols légers et frais.




Détail rosette cardamine hérissée - Cardamina hirsuta

Ses feuilles se rencontrent à la fin de l'hiver et poussent au ras du sol en formant un cercle, une rosette. Elles sont petites, avec un pétiole très fin, et sont composées de petites folioles arrondies qui se rangent latéralement tout au long de la feuille pour terminer par une petite foliole terminale plus grosse et arrondie. Quelques poils sont parfois visibles sur les folioles.


Détail d'une grappe de fleurs de Cardamine hirsuta


L'inflorescence en grappe est disposée en haut d'une tige et s'allonge au fur et à mesure de la croissance de la plante laissant apparaître les fruits, de petites siliques qui vont libérer des graines à maturité dès qu'il y aura un contact.

Elles sont blanches à 4 pétales 2 à 2 opposés.
Les fleurs apparaissent normalement en mars-avril, mais les hivers doux voient apparaître les fleurs beaucoup plus tôt.
Les feuilles vont avoir tendance à disparaître après la floraison.





Détail fleurs et siliques déjà visibles mais immatures

Une saveur agréable

Vous pouvez récolter les rosettes de cardamine hérissée dès la fin de l'hiver, de préférence avant la floraison car elle peut devenir un peu plus coriace après la floraison, et surtout, les feuilles sont vouées à disparaître ensuite.
Comme les autres espèces de sa famille, la cardamine hérissée a une saveur soufrée un peu piquante, qui se rapproche du cresson, mais elle est suffisamment douce pour la manger seule. Un mélange avec d'autres pousse de printemps, comme la mâche, le pissenlit ou la stellaire moyenne sera toutefois du plus bel effet!

Une autre cousine, la cardamine des prés



Cardamine des prés en fleurs - Cardamine pratensis
Vous trouverez un peu plus tard ces petites fleurs pour égailler vos salades tant pour les yeux que pour les papilles car la cardamine des prés (Cardamine pratensis) est beaucoup plus piquante et se rencontrera comme son nom l'indique dans les prairies et bords de chemins!

Ne manquez pas également l'article sur les orties!





samedi 11 janvier 2014

Boite en bambou


Survie bushcraft boite en bambou réalisation


Il existe mille et une manières de réaliser une boite en bambou et une multitude d'objet et construction à réaliser avec ce matériau.

Le bambou, de la grande famille des poacées (anciennement famille des graminées) est une plante qui dans de nombreux pays, notamment asiatiques, sert de matière première naturelle pour beaucoup de choses. Ses caractéristiques mécaniques, souples et solides à la fois permettent même de faire des échafaudages sur plusieurs dizaines de mètres de haut!

Plus simplement, le bambou permet de réaliser de multiples récipients et ustensiles de cuisine, en allant d’une simple tasse à un cuit vapeur, en passant par la cuillère ou la spatule.

Côté jardin, là encore, on peut laisser libre cours à notre imagination, pergola, palissade, portail, nombreux mobiliers de jardin, abris très efficaces en cas de forte pluie ou tout simplement tuteur pour le potager !

Mais encore jouets, objets et outils du quotidien, vous l’avez compris, pour ce qui est du système « D » lorsque l’on a un peu de bambou à disposition, on tient le bambou !

La boite à plume.

Le modèle que je vous propose ici s'inspire d’un kit pour le feu que l’on retrouve dans l’Asie du Sud-Est.
Quel type de bambou utiliser ?
Il existe plus millier d’espèces différentes, et pour connaître les caractéristiques de chacune d’elle, je ne peux que trop vous conseiller de vous adresser à un professionnel, comme ceux que l’on trouve dans les bambouseraies. Quelques très bons livres existent aussi sur le sujet.
Tel que : Travailler le bambou de Yves Crouzet.

Pour faire simple, utilisez celui que vous trouverez !

Mais vous aurez besoin d’une bonne section, un diamètre de 3cm est un minimum, trop petit cela ne donnera qu’une petite boite, très difficile à réaliser, car vous aurez besoin d’outil très fin. Pour ce qui est de la longueur, cela dépendra des nœuds, mais aussi de l’utilité de la boite !

Ici c’est une boite à plume, pour transporter les plumes trouvées lors des sorties sans les abimer.

Étape par étape :
Tout d’abord, faites extrêmement attention avec le bambou, sa surface étant très dur, les lames glissent dessus est les accidents peuvent vite arriver et être très dangereux. Préférez l’usage des scies et limes, qui dérapent moins et occasionnent des blessures plus légères.

Découper donc une section aux mesures qui vous conviennent.

Puis redécouper deux pièces comprenant chacune un nœud, l’une formera la boite, l’autre le bouchon. Bien sûr, prévoyez un diamètre légèrement pus grand pour le bouchon, car il viendra s’emboiter par-dessus l’ouverture de la boite.

bricolage réalisation boite en bambou


A l’aide d’une scie agonie, délimitez le pourtour de l’emboitement et faites sauter les parties inutiles en bâtonnant. Finissez avec la lame d’un couteau ou une lime et papier de verre le pourtour.
technique bushcraft fabriquer une boite en bambou


La partie interne du bouchon, elle sera évidé à l’aide d’un petit ciseau à bois, ou avec un couteau, et fini à la lime et papier de verre.
Artisana boite en bambou

Ajuster le tout pour que les deux parties s’emboitent convenablement.
technique survie la boite en bambou

Confectionner une boite en bambou

artisan de la nature boite en bambou


Enfin percez, justes après les nœuds, des trous permettant de faire passer une cordelette, afin de maintenir l’ensemble boite couvercle clos, mais aussi pour la suspendre ou faciliter le transport.
Stage survie stage bushcraft réalisation d'une boite en bambou
La boite va sécher lentement, laissez-la d’ailleurs ouverte pour faciliter le séchage et éviter toute moisissure préférez un endroit pas trop humide. Avec le temps et le séchage il est parfois nécessaire de réajuster un peu les deux pièces de bambou.

Une gourde et un harpon en bambou, c'est ici!
Et là un harpon à pointe amovible inspirè de nos ancêtres de la préhistoire.

Et pour les curieux: l'Association Européenne du Bambou



Unis Vers Nature stage survie week end plantes sauvages
  


mardi 7 janvier 2014

Les plantes de l'Altaï et leurs utilisations





Ma formation avec François Couplan m'a amené à écrire un mémoire de fin de cycle.

J'ai pour ma part choisi d'explorer les utilisations des plantes par d'autres peuples, ceux des montagnes de l'Altaï.

L'Altaï, mais où cela se trouve-t-il me direz-vous? Il s'agit d'une petite république de l'ancien bloc soviétique située au sud de la Russie, à deux pas de la Mongolie et de la Chine.
Les différents peuples qui y habitent parlent des langues proches du turque, mais ils ont également été influencés par la colonisation progressive de l'empire russe puis de l'union soviétique.
Ils ont toutefois gardé des traditions très ancrées sur la nature qui s'impose comme une véritable religion.
Je me suis basée sur un excellent ouvrage écrit par la directrice du jardin botanique des montagnes de l'Altaï, Altynaï Atchimova Алтынай Алексеевна Ачимова.
Titre russe du livre: Растения Горного Алтая в обычаях и традициях Алтайцев - Ractenia Gornovo Altaia v obytchaiakh i traditsiakh Altaïtsev.

De manière exhaustive, je vous invite dans ce mémoire à appréhender quelles sont les habitudes et les façons d'utiliser les plantes sauvages par les Altaïens.

Je peux vous envoyer gratuitement par courriel ce mémoire que je souhaite pouvoir diffuser, il vous suffit de m'en faire la demande.