vendredi 1 novembre 2013

Le cynorrhodon ou gratte-cul - une réserve locale de vitamine C (1/2)


Le fruit des écoliers



Cynorrhodon mûr - faux fruit de l'églantier - rosa canina

Le cynorrhodon ou cynorhodon (les deux orthographes sont acceptées) plus souvent nommé  « gratte-cul » est bien connu des écoliers pour ses petits poils qui irritent la peau et provoquent des démangeaisons légères.

Il s’agit en fait du fruit de l’églantier, petit arbrisseau bien de chez nous de la famille des rosacées. Ce n'est autre qu'un rosier sauvage.
 L’églantier doit son nom latin, rosa canina, à ses aiguillons crochus en forme de dents de chien. Ses racines râpées auraient également été utilisées comme remède contre la rage en des temps plus anciens.
Il est très répandu partout en France jusqu’à 1000m d’altitude, dans les haies, les lisières de forêts, les flancs rocheux.

Cet arbrisseau épineux mesure entre 2 et 3 mètres. Ses tiges minces, lisses et souples sont munies d’aiguillons crochus. Les tiges plus anciennes ont un plus gros diamètre et peuvent être dépourvues d’aiguillons.

Les feuilles sont alternes et composées de 5 à 7 folioles. Elles sont glabres de chaque côté, légèrement dentées.



Détail feuille composée églantier - rosa canina


Les fleurs ont 5 pétales blancs à roses et dégagent une odeur agréable. Les étamines sont nombreuses. Les pétales des fleurs tombent rapidement, les fleurs sont visibles pendant les mois de mai et juin.

Il est à noter que l'églantier (rosa canina) est l'arbrisseau le plus fréquemment rencontré, mais il existe de nombreuses autres espèces pour le genre rosa. Elles sont toutefois toutes comestibles.



Rosier à feuilles de pimprenelle - Rosa pimpinellifolia


Le cynorrhodon, un fruit? 

Le fruit de l’églantier, de forme ovale et rouge-orange vif est bien visible dès la fin de l’été.
En vérité, il s’agit d’un faux fruit. Les véritables fruits de l’églantier sont les petits akènes couverts des fameux poils à l’intérieur. La partie charnue que l’on peut déguster est en fait le réceptacle floral qui a continué de croître après la floraison.
Les sépales sont d'ailleurs encore visibles à l'extrémité du faux fruit.


Cynorrhodon entier et en coupe avec les akènes à l'intérieur



Cynorrhodon en coupe et akènes avec leurs poils bien visibles






























Il se consomme après les gelées qui le font mûrir. Vous pouvez toutefois le récolter avant les gelées et le placer au congélateur pour le faire ramollir.

Sa saveur est fruitée et acidulée.

Le cynorrhodon est un fruit très intéressant pour sa teneur en vitamine C notamment. Il en contient 10 à 20 fois plus que le citron ou l’orange par exemple. Il est également très riche en vitamine A et en minéraux comme le potassium, le calcium et le phosphore. Il faut souligner que les proportions peuvent varier fortement selon les individus.
La cuisson altère une partie des vitamines, mais du fait de l’acidité du cynorrhodon, la vitamine C est moins sensible à la cuisson. Toutefois, il sera plus riche en vitamines cru que cuit.

Découvrez dans la seconde partie de l'article comment le préparer et deux idées de recettes pour le déguster!
Je prévois également des dates pour apprendre à préparer le cynorrhodon et le cuisiner, n'hésitez pas à visiter la page Atelier du blog