mercredi 25 septembre 2013

La tomate sauvage de nos campagnes - La Morelle Noire



Pied de morelle noire - Solanum nigrum






La tomate sauvage de nos campagnes

La morelle noire (solanum nigrum), si elle est moins connue que l’une de ses cousines, est pourtant apparue bien avant elle sur notre territoire. Sa cousine la tomate, qui a d’abord été cultivée comme plante ornementale dès le XVIème siècle, n’a été consommée qu’à partir du début du XVIIème siècle.

La famille de la morelle noire, les Solanacées, est très largement utilisée dans notre cuisine actuelle. En effet, outre la tomate, la pomme de terre, l'aubergine ou les physalis font également partie de cette famille. Les solanacées cultivées sont toutefois apparues récemment dans notre alimentation et ont toutes pour provenance l’Amérique du Sud.

Les solanacées de nos campagnes n’ont pas très bonne presse car elles sont toxiques, et plutôt utilisées en pharmacie, par exemple en homéopathie. Vous connaissez certainement, au moins de nom, la belladone (Atropa belladona)  avec ses fruits noirs luisants, ou le datura (datura stramonium) très largement utilisé en ornemental pour ses belles fleurs en cornets, ou enfin la jusquiame (Hyoscyamus niger) noire avec ses fleurs particulières blanc grisâtre.

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui a fait que la tomate a longtemps été boudée, car on craignait sa toxicité, pas complètement à tort d’ailleurs. 



Fruit de belladone - Atropa belladona


Datura - Datura stramonium


Toxicité des fruits et racines vertes

Toutes les plantes de la famille des solanacées contiennent des alcaloïdes stéroïdiens neurotoxiques. Ces alcaloïdes sont répandus dans toute la plante, mais surtout dans les fruits.
En ce qui concerne les tomates, les physalis et les pommes de terre, ils contiennent également un alcaloïde neurotoxique dans leur feuillage, mais également dans les fruits et les racines lorsque ceux-ci sont verts. Vous avez certainement entendu dire qu’il ne faut pas manger une pomme de terre lorsqu’elle est verte, et c’est à raison, car les pommes de terre vertes contiennent de la solanine.
Il en va de même pour les tomates, les physalis et les fruits de la morelle noire verts. Il vaut donc mieux éviter d’en consommer, même cuits car la cuisson n’a aucun effet sur la solanine.
Rassurez-vous, il faudrait consommer de très grandes quantités de tomates vertes ou de pommes de terre vertes pour ressentir des effets indésirables qui se résumeraient à des troubles intestinaux.
Que faire alors de la fameuse confiture de tomate verte ? Continuer à la déguster bien sûr ! Mais en ayant conscience que plusieurs cuillères au petit déjeuner, ça va, mais un pot entier, ce n’est pas raisonnable !

Comment reconnaître la morelle noire et la déguster

Cette annuelle a tendance à pousser dans les endroits incultes ou dans le fond de votre jardin.  Elle aime les endroits ensoleillés mais aussi semi ombragés. A maturité, elle mesure jusqu’à 60 centimètres.
Ses feuilles ressemblent à celles d’un pied de tomate ou d’un plan de pommes de terre. Elles sont vert sombre et peuvent avoir des formes variables, généralement ovales à allongées avec de petits lobes. Elles sont douces au toucher. 

Détail feuilles




Les tiges sont également vert sombres et poilues.
Les fleurs sont petites – moins d’un centimètre-, blanches en forme d’étoile avec des étamines jaune vif. Elles sont semblables à celles de la tomate. Les fleurs forment une petite grappe de 5 ou 6 fleurs à la fin du mois d’août ou au début de septembre. 

Détail fleurs




Les fruits sont de petites boules vertes puis noires à maturité et contiennent de nombreux petits grains. 

Baies vertes de morelle noire



Baies mûres de morelle noire















Comme expliqué plus haut, vous ne pourrez consommer les baies de morelle noire qu’à maturité, lorsqu’elles sont bien noires généralement à la fin du mois de septembre.
La saveur est agréable, douce, sucrée. Elle sera plus consommée cuite, par exemple sous forme de coulis.
Des baies de morelle noire sur une tarte aux pommes seront du plus bel effet et rehausseront le goût de votre tarte aux pommes. 



Tartelette aux pommes et morelle noire

Une autre cousine pas si douce – La douce-amère



Fruits mûrs de douce-amère

Fleurs de douce-amère - Solanum dulcamara


La douce-amère (Solanum dulcamara) est une proche cousine de la morelle noire, même si elles ne se ressemblent pas vraiment.
En effet, la douce-amère a des fleurs certes semblables à celles de la morelle, mais pas de la même couleur. Elles sont d’un joli violet.
Les fruits de la douce-amère sont rouges et ovales.
Difficile de s’y tromper donc, mais mieux vaut s’abstenir de la consommer, car elle contient les mêmes substances neurotoxiques que ses cousines et une ingestion pourrait provoquer des troubles graves voire mortels.
Photos de Belladone, Douce-amère en fleurs et baies mûres de Morelle noire prises par Genévrier que je remercie.