dimanche 28 juillet 2013

Comment faire de l'étoupe de coton?


 

Qu’est-ce que c’est ?

L’étoupe de coton est tout simplement du charbon de coton si je puis dire.


coton carbonisé, survie, bushcraft
Coton carbonisé (char cloth).

C’est donc un succédané d’amadou très efficace !

 

Pourquoi l’étoupe ? Avantage et inconvénient.

Cette méthode s’applique plus sur un mode de vie en nature ou en bushcraft, mais elle est plus délicate en survie, car il faut déjà avoir du feu, et quelques autres éléments.
L’avantage, c'est que cette méthode permet de faire un amadou efficace qui permet un entretien du feu sur le long terme, car très facile à allumer.
Il existe bien d’autres méthodes telles que le bois gras ou le bois en décomposition, cependant l’avantage du coton carbonisé, c’est son efficacité à démarrer une braise avec peu de chaleur. En effet, un peu comme l’amadouvier, il prend très bien les étincelles et à un niveau d’ignition très faible.

Comment en réaliser ?

C’est assez simple, mais comme je l’ai dit plus haut, il faut déjà posséder du feu ou une source de chaleur conséquente, de plus il vous faudra une boite en fer fermée et enfin, un peu de coton ou de lin.
Premièrement, découpez des carrés de coton (100% coton) dans un vieux drap, t-shirt, etc….


coton carbonisé,survie, bushcraftDéposez-les dans la boite sans toutefois les comprimer, inutile de charger la boite.
Dans le couvercle de cette dernière, effectuez un petit trou à l’aide d’un clou par exemple, ou toute autre pointe permettant par la suite d’insérer une cheville en bois dans l’orifice ainsi formé.

Refermez la boite, et placez-la au milieu d’une bonne source de chaleur telle qu’un bon lit de braise.
Effectuez cette opération, dans un foyer fermé, comme un poêle à bois, ou en extérieur, car les gaz et fumées produits lors de la carbonisation sont, dirons-nous, très odorants.
Une fumée et des gaz vont donc se former et s’échapper par l’ouverture, ces gaz d’ailleurs qui vont s’enflammer sous la chaleur ne sont pas inquiétants.

Après l’évacuation des gaz et fumées, retirez la boite du feu sans vous bruler, et déposez la dans un lieu sans danger. Dans le même temps, refermez l’orifice de la boite avec une petite cheville de bois.

Laissez refroidir.

 

Petit retour d'expérience avec le temps!

Il n'est pas nécessaire de faire un trou pour l'échappement des gaz si votre boite est du même ordre que celle sur les photos, boite à thé, boite à bonbons, etc...
En effet, ces boites ne sont pas hermétiques et laissent donc s'échapper suffisamment les gaz. Ainsi, l'opération en est simplifiée. Plus besoin de cheville de bois et de petit trou.
Autre astuce, j'ai expérimenté de petits contenants tels que la petite boite jaune qui fait "tchic-tchic" quand on la secoue. Résultat très concluant, car elle résiste bien à la chaleur et elle ne prend quasiment pas de place dans le fond d'une poche. Avec du coton carbonisé, cela fait une petite réserve suffisante pour démarrer quelques feux.
Enfin, adepte depuis toujours du bois en décomposition, ceux qui m'ont croisé lors des stages ou des salons de présentation le savent bien, j'ai fait différents tests de carbonisation avec divers matériaux naturels, et le bois pourri est vraiment un must pour créer une braise. Conjugué avec la petite boite jaune qu'il suffit de recharger à chaque fois que l'on fait un feu, car elle peut contenir juste de quoi allumer un ou deux feu (avec du bois pourri, un peu plus avec du coton), le bois en décomposition carbonisé est un amadou naturel sur le long terme par excellence.

 

Comment l’utiliser ?

Avant tout, comme tout amadou, protégez le bien de l’humidité.
Il convient de préparer en premier votre foyer. Ensuite un nid de copeaux bien fin, bien sec, et ou d’herbes sèches pour accueillir la future braise.
On utilise pour l’exemple un briquet acier silex.



étincelle, briquet acier silex
étincelle, briquet acier silex















technique de survie, première braise avec une étincelle, survie


Une fois la braise obtenue, renforcez, augmentez la si nécessaire, avant de la placer dans le nid d’herbes sèches.
Soufflez comme il se doit, et dès l’obtention de la première flamme, transférez là dans votre foyer.
Et voilà !