mardi 19 mars 2013

Réalisation d'une Kuksa, tasse en bois finlandaise (1/2)



Présentation.


Loupe sur
un jeune bouleau.
La kuksa est une tasse traditionnelle d'origine finlandaise, plus précieusement du peuple Sami. Généralement réalisée en bois de bouleau, et tout particulièrement avec la loupe du bouleau. Cette dernière est une altération du bois, une défense face à une agression physique (choc, maladie,...) .
Cependant, on notera que l'on retrouve ce type de pratique dès l'âge de fer parmi les peuples de l'Altaï, ainsi qu'auprès des amérindiens d'Amérique du nord.

Les artisans amateurs en réalisent dans d'autres essences de bois, tel que le frêne, le chêne...avec des outils traditionnels, tel que les gouges, limes et notamment la fameuse croche bien connue des passionnés de bushcraft et les coureurs des bois.
Mais les outils actuel de menuiserie, comme le tour à bois, ponceuse, perceuse, etc...sont très largement employés notamment par les professionnels.
Il faut ajouter à cela du sel et de l'huile d'abrasin (ou huile de Tung, bois de chine, aleurites moluccana) pour traiter le bois et... de l'huile de coude!




Couteau pour sculpter Mora 106,
gouge 20mm, croche Mora 164.

 

Etape par étape:

Tout d'abord, veillez prendre conscience des quelques règles de sécurité énoncées dans la deuxième partie de l'article: Dragonne et sécurité avec un couteau Mora

On partira d'une buche de bouleau encore vert, la fendre en deux partie. Car le bois en séchant se fend en partant du cœur, ainsi on limitera les risques.

A partir de là dessiner des esquisses et choisir la pièce de bois qui sera la plus adaptée à votre projet, sans défaut et avec un bel arrondi régulier pour le dessous et les côtés de la future tasse, c'est l'arrondi naturel du tronc.




A l’aide de l’égoïne prédécouper les pièces de bois à dégager, que vous ferez sauter en fendant comme sur les photos.



Garder un peu d'épaisseur pour éviter d'attaquer trop en profondeur le bois du bord de la future tasse.
Puis commencer à dégrossir la tasse, à l'aide d'une machette ou d'une hachette correspondant à ce type de travail.


Attention, vous outils doivent toujours être bien aiguisés, vous devez porter des protections adaptées (gants, lunettes de protection...), et surtout ne jamais diriger une lame ou partie tranchante vers vous ou une personne proche. Prendre des pauses et ne pas travailler si la fatigue se fait sentir.


Avec la croche ou une gouge attaquez le bois pour creuser la tasse. Vous apprendrez particulièrement avec cet exercice à écouter les sens des fibres du bois.
Vous pouvez en alternance travailler l'extérieur et l'intérieur de la tasse, pour varier les plaisirs... et reposer vos muscles!
  

Enfin, quelques conseils pour finir cette première partie:

_Pour limiter au maximum que le bois ne se fende, on placera la pièce de bois dans un sac plastique au réfrigérateur, et on travaillera dans une pièce non chauffée ou en extérieur (en automne hiver) afin d'éviter les forts écarts de température et garder le bois humide.
_Plusieurs méthodes existent, on peut aussi commencer par creuser la tasse et faire les contours par la suite.
_Dans tous les cas, garder un peu d'épaisseur, surtout pour dégrossir. Par la suite, au couteau (type Mora 106) et une lime à bois vont permettre d'affiner le travail.