lundi 25 mars 2013

La fée du printemps - La primevère

 

La primevère en bref

Vous connaissez tous cette petite fleur qui se fait remarquer car elle vient fleurir par taches les talus et les pelouses au début du printemps. Vous en avez certainement fait de très jolis bouquets lorsque vous faisiez l'école buissonnière.
Cette petite plante fait partie de la famille des primulacées. Vous avez bien sûr observé qu'il y a plusieurs espèces de cette jolie petite plante au parfum suave.
Faisons donc connaissance avec ces trois cousines


Primevère à grandes fleurs
Cette espèce est la plus courante. Elle se distingue par ses jolies fleurs jaunes pâle solitaires. Elles sont parfois rouge ou rougeâtres. Elle est également couramment cultivée.



Primevère à grandes fleurs (Primula  vulgaris ou Primula grandiflora


 


Coucou - Primevère officinale
Voici le coucou, avec lequel vous confectionniez des bouquets. Ses fleurs sont jaunes vif et réunies en ombelle, c'est à dire qu'elles forment une inflorescence particulière où toutes les tiges des fleurs, les pédoncules sont accrochés à un même point.




Coucou - Primevère officinale
(Primula  veris ou Primula officinalis)


Primevère élevée
Cette primevère est aussi appelée coucou, elle ressemble en effet beaucoup à sa cousine la primevère officinale, mais ses fleurs sont beaucoup plus pâles et élargies au sommet



Primevère élevée (Primula eliator)

A déguster seule ou dans vos salades

Manger des fleurs me direz-vous? Pour quelles raisons?
Et bien en premier lieu parce que c'est très bon! Les primevères ont une saveur très agréable, qui parfois tire vers l'anis.
Vous pouvez manger le calice (partie verte) et la corolle (partie jaune) sans les séparer, et cueillir l'une ou l'autre des espèces sans danger, elles sont toutes comestibles.




De plus, vous pourrez agréablement décorer vos salades printanières afin de se régaler les yeux et se mettre en appétit.