jeudi 23 novembre 2017

COUP DE GUEULE!!!.... Restons zen.




Restons zen.


L'autre jour je reçois, dans mes mails, de la pub et des "bons conseils" d'une grande enseigne de sport couleur bleu et blanc et, comme je suis (de loin) ce qui se fait de nouveau, je lis le truc.
Passé la pub pour les nouveaux produits (qui n'ont globalement rien de nouveau), ma lecture m'entraine sur les "bons conseils" d'activités nature à faire avec ses enfants.


Activité numéro trois: rendre l'eau potable.


NON!!!! On ne rend pas de l'eau POTABLE avec une bouteille plastique, du gravier du sable et du charbon ! On la rend simplement plus claire.
Je leur ai écrit en leur expliquant et en leur donnant de bons conseils... nous avons eu une réponse du standard qui a transmis l'info au service concerné, mais depuis, silence radio,... et ils n'ont pas corrigé le tir.... C'était il y a deux semaines.
C'est grave, c'est très grave parce-que c'est DANGEREUX!
Personnellement je n'aimerais pas qu'un gamin se chope une bonne diarrhée et vomissements avec tous les risques et complications que cela peut engendrer. No comment!

Il y a environ 3 semaines je tombe sur un reportage, en accès libre du net, d'une des chaines de télévision française qui parle de stage de survie. Curieux je regarde les 5 minutes...
NON! On ne mange pas des insectes crus sans un minimum de préparation, et encore il faudrait les cuire pour éviter tous risques d'intoxication (on est professionnel ou on ne l'est l'est pas).

Et encore NON, pour cette même émission, on ne peut pas s'isoler du sol avec quelques feuilles de gentiane vertes et NON, le feu par friction n'est pas la technique ultime en cas de survie pour allumer un feu, ce n'est ni plus ni moins qu'un briquet primitif qui demande beaucoup de savoir faire et d'entrainement. Et, tombé dans un ravin avec une jambe abimée et un poignet cassé on n'allumera pas un feu par friction, la nuit, sous une pluie de plusieurs jours... Il existe des moyens beaucoup plus modernes et efficaces qui tiennent dans un fond de poche que l'on peut mettre en œuvre avec une seule main, et qui de surcroit, seront vite acquis lors d'un stage.

Et la liste est longue, quand je vois depuis des années ce qui est écrit dans certains livres, ce que l'on voit à la télévision et ailleurs... Mais là c'est trop d'un coup il fallait pousser ce coup de gueule pour réveiller un peu les consciences.
La survie n'est pas un jeu, on ne part pas en weekend en disant à ses potes "Ouais! Ce WE je vais faire de la survie". Non, on part s'entrainer le temps d'un weekend, on fait un stage, on apprend, on essaye de s'approcher au plus près d'une réalité que l'on essayera par la suite à tout prix d'éviter. Car si cela arrive, on serre les miches et on fait de notre mieux avec le maximum de sang froid.


Par contre, OUI!


OUI on rend l'eau potable (après l'avoir filtrée ;o) ) en la faisant bouillir ou en la traitant avec une solution chimique adaptée (et encore certaines pollutions ne pourront pas être évitées) .
OUI, on pourra s'isoler efficacement avec la technique du banc de parc (merci André ;o) ).
Et il existe pléthore d'autres méthodes.
OUI on pourra allumer un feu de nuit et tout le tintouin avec un petit kit de fond de poche bien pensé, basé sur une solide expérience, et un peu de savoir-faire.
Etc...

Pour finir.


La nature n'est pas une poubelle (un autre coup de gueule à venir!... Mais restons zen), ni un supermarché, c'est un ensemble d'êtres vivants qui vivent en symbiose et qui nous permet aussi d'être là, vivants! Nous en faisons partie et on lui doit tout, il serait temps de lui donner le change (sans connotation politique s'il vous plait, nous sommes bien loin de tout cela... ça aussi ça me gonfle).

Aujourd'hui, beaucoup de valeurs se perdent, ne sont plus enseignées, le respect, la sagesse...
Trop de gens se reposent sur les facultés exceptionnelles de nos services de premiers secours, que ce soit chez soi, en ville, en pleine nature...
Et ce qui me dérange royalement ce sont des pseudo trucs de survie qui vont créer de réels problèmes, parce que l'on se fie à une technique, à un truc que l'on aura vu, en oubliant le fond, l'essentiel.

A bon entendeur... bonnes balades ;o)